HomeHaftungArbeitsplan.KontaktMehr über unsDer Weg zu unsZur virtuellen Loge template1_14.gif (8511 Byte)
 

 

 

Aperçu historique de la Loge

 Le 9 décembre 1779, il y aura donc bientôt 230 ans, marque la création de notre Loge. L’acte de création issu de la Grande Loge ROYAL YORK  a malheureusement disparu. D’intenses recherches se sont révélées négatives. C’est un cahier de protocoles et une planche (texte d’un discours) d’orateur qui nous renseignent sur la date des premiers travaux.

 Pour des motifs inconnus, la loge a quitté la Grande Loge de Prusse pour rejoindre la Grande Loge des Pays-Bas. La lettre de constitution du 22 août 1793 orne aujourd’hui notre Temple. Ce passage par dessus la frontière n’a duré que six ans. L’exigence de Londres qu’une loge ne puisse pas appartenir à une Grande Loge hors de son pays de domicile explique le retour de notre loge (et également celui d’une loge située dans la ville voisine de Kleve) à l’obédience prussienne. L’affiliation à la Grande Loge des Pays-Bas n’avait probablement été possible que par l’ignorance du tracé exacte de la frontière à cette époque de fin du 18ème siècle !

 Depuis cette époque, la loge fut active – avec des hauts et des bas – et a toujours porté le Nom PAX INIMICA MALIS  « La Paix l’ennemie du Mal » jusqu’à la dissolution forcée en 1935.

L’année 1800 voit l’arrivée du Major-Général von Blücher à Emmerich pour une période de deux ans. Il devint membre de la loge et présenta par la suite plusieurs candidats. Lorsqu’il quitta Emmerich, il fit cadeau à sa loge de 2 chandeliers, 2 tables et son portrait, une huile qui se trouve en prêt au musée d’Emmerich.

 A l’avênement de la période nazie, il en advint de la Loge d’Emmerich comme de toutes les loges allemandes. Le dernier Vénérable prononça la dissolution de la loge. Le bâtiment fut « loué » à la NSDAP. Les Jeunesses hitlériennes (HJ)  l’occupèrent une courte période puis la ville d’Emmerich l’acheta et procéda à sa démolition sous motif de vétusté. La contrevaleur de la vente fut obligatoirement  utilisée pour couvrir les frais de liquidation …

 La petite loge n’a pas repris son activité directement à la fin des hostilités. C’est seulement en 1969 que trois Frères, actifs avant la dissolution et neuf Frères de la Loge « Zur deutschen Burg » à Duisburg, organisèrent le réveil de PAX INIMICA MALIS. Le 25 mai 1970, la Fraternité Maçonnique retrouvait son existence à Emmerich.

 La Loge est aujourd’hui la plus ancienne association à Emmerich. Elle tient ses réunions dans les locaux de la « Societät ». Pour l’aménagement du Temple Maçonnique, la Societät a généreusement mis à disposition un sous-sol appartenant au moyen-âge aux structures de l’une des portes de la ville.